Vous êtes ici

Bernardin de Saint-Pierre par Anne-Louis Girodet

Fonds Bernardin de Saint-Pierre

Gloire littéraire nationale et grande figure de la lutte contre l’esclavage, Bernardin de Saint-Pierre est une figure incontournable du Havre. Au XIXe siècle, soucieuse de son prestige culturel, la ville du Havre fait ériger une statue de Bernardin de Saint-Pierre devant le nouveau Musée-bibliothèque, achevé en 1847. Elle est inaugurée en 1852. Mais ce n’est pas tout de célébrer l’écrivain à l’extérieur de l’édifice, encore faut-il aussi l’honorer à l’intérieur.

Une première acquisition majeure en 1856


Joseph Morlent, bibliothécaire adjoint en 1847, puis bibliothécaire en titre jusqu’en 1861, avec l’avocat et collectionneur Victor Toussaint, vont œuvrer pour que l’héritage littéraire de l’auteur soit conservé au Havre.

En 1856, un premier ensemble important de papiers, manuscrits, et correspondances est acheté par la ville et forme le socle de la collection. Ces documents proviennent de Virginie de Saint-Pierre, fille de l’auteur, qui les a hérités de sa mère et de son beau-père. En 1855, ils sont sur le marché, chez le libraire parisien Auguste Laverdet.

Joseph Morlent en rédige un inventaire pour Le Havre et identifie 5000 pièces qu’il répartit dans 12 volumes. Un second classement est réalisé par Louis Aimé-Martin, secrétaire de Bernardin de Saint-Pierre, lequel comptabilise 8045 pièces, classées en 19 dossiers.

Ainsi s’inaugure la collection de manuscrits littéraires de la bibliothèque municipale du Havre, de la cote ms 1 à ms 169.

Cet ensemble, bien que conséquent, n’est toutefois pas exhaustif. D’autres ventes en témoignent. En 1825 était vendu à Victor Cousin un manuscrit de 45 feuillets de Paul et Virginie, relié par le collectionneur Antoine-Auguste Renouard.  Il est aujourd’hui conservé à la bibliothèque de la Sorbonne.

Une seconde acquisition importante en 1866

Après la mort de Joseph Morlent, en 1861, Victor Toussaint reste soucieux de l’héritage intellectuel et culturel de Bernardin de Saint-Pierre. Collectionneur averti, il est contact avec les réseaux bibliophiles parisiens. C’est ainsi qu’il se voit confier par le libraire Jacques-Joseph Techener 40 nouveaux dossiers de manuscrits. Celui-ci est chargé de la vente de la bibliothèque du mari de Virginie de Saint-Pierre, le général et baron Marie Joseph Gazan. Techener en extrait les manuscrits de Bernardin de Saint-Pierre, qu’il divise en deux lots, afin d’en vendre un et d’en garder l’autre. Victor Toussaint parvient à convaincre la ville du Havre d’acquérir ce nouvel ensemble, aujourd’hui conservé sous les cotes ms 170 à ms 209.

D’autres acquisitions suivront à la fin du XIXe siècle, notamment des fragments des Harmonies de la nature, de la Chaumière indienne, ainsi que de la correspondance.

La collection Paul Toinet des éditions de Paul et Virginie, acquise en 1996-1997

La politique d’acquisition de la bibliothèque au XXe et XXIe siècle continue à accorder une place majeure aux documents relatifs à Bernardin de Saint-Pierre.

En 1996, la collection Paul Toinet, riche de 102 éditions rares de Paul et Virginie, est ainsi entrée dans les collections du Havre, avec l’aide du FRAB de Haute-Normandie. Elle comporte des éditions de luxe, des miniatures, des variantes en chanson et des éditions étrangères.

Ces vingt dernières années, l’effort a été poursuivi, tant sur les manuscrits littéraires et la correspondance, que sur les éditions, les estampes ou certains objets, comme un éventail. Une pièce particulièrement remarquable, une édition sur parchemin, entièrement illustrée en couleurs, datée de 1806, a été acquise en 2018 avec l’aide du FRRAB Normandie.

Où trouver les inventaires du fonds Bernardin de Saint-Pierre ?

Les manuscrits de Bernardin de Saint-Pierre conservé à la bibliothèque municipale du Havre sont inventoriés dans le Catalogue collectif de France.

Les œuvres imprimées ou les estampes apparaissent sur le catalogue du réseau des bibliothèques municipales du Havre.
 

Les éditions et manuscrits sont consultables sur demande préalable à biblio-salacrou@lehavre.fr 

Où trouver des numérisations du fonds Bernardin de Saint-Pierre ?

Certaines pièces du fonds Bernardin de Saint-Pierre sont amenées à enrichir prochainement la bibliothèque patrimoniale numérique Nutrisco, à la page « culture, science et sport havrais ».

La majorité des manuscrits de Bernardin de Saint-Pierre ont fait l’objet d’une campagne de microfilms par l’université d’Exeter. Numérisés, ils sont disponibles en ligne sur un site géré par l’université. Toutefois, ils ne sont pas accessibles ni par cote, ni par titre, mais uniquement par numéros de dossiers d’origine. Il convient donc de les consulter parallèlement à l’inventaire du Catalogue collectif de France.

L'abondante correspondance de Bernardin de Saint-Pierre, en partie conservée par la bibliothèque du Havre, fait l'objet d'un travail d'inventaire et d'édition électronique part le groupe de recherche Electronic enlightenment hébergé par l'Université d'Oxford.

Bernardin de Saint-Pierre au Havre

En 2014, à l'occasion du bicentenaire de la naissance de Bernardin de Saint-Pierre, le Centre d'études et de recherche de l'Université de Rouen a programmé un colloque en partenariat avec l'association "Rayonnement culturel normand - lire en mer".

Un portrait de Bernardin est exposé à la Maison de l'Armateur au Havre et les étapes de la promenade littéraire qui lui est consacrée à travers les rues du Havre suivent les traces qu’il y a laissées et rappellent les souvenirs du Havre évoqués dans son œuvre.


Sur l’histoire du fonds Bernardin de Saint-Pierre au Havre

Sonia Anton, Dominique Rouet. “Bernardin de Saint-Pierre et Le Havre, d’hier à aujourd’hui”, Bernardin de Saint-Pierre : idées, réseaux, réception, Mont-Saint-Aignan, Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2016, p. 219-234. En ligne