Vous êtes ici

De sucre et de sang, archéologie de l’esclavage colonial

De sucre et de sang, archéologie de l’esclavage colonial

Exposition
Tout public
Une exposition pour mieux comprendre le tragique destin des esclaves à partir de découvertes archéologiques.

Du 10 mai au 2 décembre 2023, la bibliothèque Armand Salacrou accueille l’exposition De sucre et de sang, archéologie de l’esclavage colonial, qui présente une sélection de 8 découvertes archéologiques témoignant de la vie quotidienne des hommes et des femmes déportés vers les colonies d’outre-mer.

Dans les plantations, ces personnes réduites en esclavage produisent des tonnes de sucre, de café ou de tabac qui se vendent à prix d’or en Europe. Bien qu’ils aient été pratiqués de tout temps, l’esclavage et la traite se développent au XVIIIe siècle à une échelle sans précédent, devenant le pilier d’un système économique qui se globalise.

L’histoire de ce crime a souvent été racontée à partir de sources univoques et partiales émanant de l'État, des marchands et des propriétaires. Mais l'archéologie joue désormais un rôle capital dans l’histoire de la servitude. Des rivages de l’Atlantique à ceux de l’Océan Indien, les fouilles et recherches aux Antilles, en Guyane, à la Réunion, en Afrique ou en métropole ont profondément renouvelé l’approche de l’asservissement.

Depuis une trentaine d'années, les découvertes de l'archéologie préventive contribuent à redonner une voix à ces hommes et femmes qui en sont privés dans les archives écrites.

La bibliothèque vous propose cette exposition conçue par l’Institut de recherches archéologiques préventives (INRAP), mais aussi des podcasts et de nombreuses ressources documentaires et patrimoniales à découvrir.

En partenariat avec l’Institut de recherches archéologiques préventives (INRAP).

Date(s) et lieu(x)
10-05-2023
14:00
Bibliothèque Armand Salacrou
Entrée libre

Esclavage, mémoires normandes